L'Allée des Grimaldi

 

La pièce est une adaptation théâtrale du roman de Christian Maria, réalisée avec l'accord de l'auteur, par Christine Bernard et Corinne Rives. Elle fait intervenir 5 personnages principaux ainsi qu'un certain nombre de figurants.

Le roman

La présentation par son auteur :

« La Provence et le comté de Nice au XVIe siècle. Une bergère est accusée de sorcellerie dans la vallée de la Tinée; René Grimaldi de Beuil est assassiné par son valet en l'an 1542; le seigneur d'Ascros venge la mort de son frère puis torture et exécute un voyageur soupçonné d'avoir empoisonné le puits du château de Villars. Le lieutenant-général du roi de France en Provence reçoit, un an plus tard, quatre soudards savoisiens qui promettent, contre paiement, d'ouvrir une porte de la citadelle niçoise. Le diabolique lien qui relie ces aventures conduit à l'histoire mouvementée des Grimaldi de Beuil.
Le texte est scindé en quatre nouvelles pouvant être lues indépendamment les unes des autres : La Masca, Florent Goret, Le nombre de la Bête, Le Borgne de Montmélian. Le fil d'Ariane qui assure la couture de ces quatre récits propose une cinquième histoire qui forme le roman
. »

C’est cette cinquième histoire, que nous avons choisi de mettre en scène :

Sur un fond historique mouvementé, où le Roi de France et le Duc de Savoie se disputent le Comté de Nice, la route d'une bergère accusée de sorcellerie croise celle de René Grimaldi de Beuil, assassiné par son valet. Devenue saltimbanque, la jeune femme, Brilheta, nous surprend par son étonnante liberté d'esprit : une femme moderne face aux superstitions...

www.christian-maria.fr/Adaptations.html

L’auteur

Né à Nice, Christian MARIA passe son enfance entre la place Garibaldi, la colline du château et les quais du port.
Ingénieur et professeur en génie mécanique, il est également grand amateur d'art et d'histoire régionale. Il revisite le terreau culturel du comté de Nice et des Etats de Savoie et communique, avec son travail d'écriture, la matière qui nourrit ses loisirs.

Après La Pala, La Gorgone, Le Testament de Canavesio, Pascalinou et L’Avocat des Gueux, La Félonie des Grimaldi est son sixième roman.    
Il a obtenu, le 24 juin 2012, le Grand Prix du Concours Littéraire du Monde Francophone 2012 de l'Académie Poétique et Littéraire de Provence.