Variations Enigmatiques

"Ce soir, euphorisés par la musique d'Elgar, nous nous retrouvons dans une île de Norvège où deux hommes s'affrontent en un combat romanesque et sibyllin. Leur histoire sera une énigme pour nous comme nous sommes toujours une énigme pour l'autre." (Edwige Feuillère)

UN FACE A FACE EPOUSTOUFLANT ENTRE DEUX HOMMES QUE - PRESQUE - TOUT OPPOSE...

Une pièce à deux personnages d’Eric-Emmanuel SCHMITT
 

Qui aime-t-on quand on aime ? Sait-on jamais qui est l'être aimé ? L'amour partagé n'est-il qu'un heureux malentendu ?

Autour de ces éternels mystères du sentiment amoureux, deux hommes s'affrontent : Abel Znorko, prix Nobel de littérature qui vit loin des hommes sur une île perdue de la mer de Norvège où il ressasse sa passion pour une femme avec laquelle il a échangé une longue correspondance, et Erik Larsen, journaliste qui a pris prétexte d'une interview pour rencontrer l'écrivain.

Mais pour quel motif inavoué ? Quel est son lien secret avec cette femme dont Znorko se dit encore amoureux ? Et pourquoi un tel misanthrope a-t-il accepté de le recevoir ?

L'entrevue se transforme vite en un jeu de la vérité cruel et sinueux, rythmé par une cascade de révélations que chacun assène à l'autre au fil d'un suspense savamment distillé.

(Extrait du site officiel d’E.-E. Schmitt)

Les Variations Enigmatiques de Sir Edward Elgar (1899) sont constituées d'un thème et de quatorze variations qui accompagnent une mélodie que l'on n'entend pas...

Eric-Emmanuel Schmitt a vu dans cette oeuvre la parfaite correspondance avec sa conception de l'amour : "Une femme, un être qu'on aime, comme une mélodie que l'on accompagne, toute sa vie peut-être, mais qu'on n'entend jamais".

 

En 1996, Alain Delon était Znorko et Francis Huster était Larsen. 
Aujourd'hui, Jean-Paul Azoulay et Manuel Hernandez reprennent le flambeau...

   
Affiche de droite : © Marlène Gaufillet