Petits arrangements avec la mort
Presse et Livre d'or

 

Apprendre que notre heure finale n'est qu'approximativement fixée et que de petits arrangements peuvent encore être négociés avec « la » passeur est une bonne nouvelle. (Il n'y a pas de féminin pour « passeur », c'est comme « drag-queen » - dixit la mort !). Et c'est très bien ainsi.
Mais croire que la pièce de Georges Naudy se résume à une comédie de boulevard pleine de symboles et de compromission serait une erreur. Il y a une dimension humaine dans l'intrigue qui, bien qu'un peu prévisible, permet de monter le tout à un niveau supérieur.
Ainsi Violette, septuagénaire à la démarche tremblante (sic), sous des aspects un peu frivoles et opportunistes, se montre capable d'un attachement amical qui va jusqu'à l'abnégation de sa propre personne.
Certes, les années de vie qu'elle négocie pour autrui étaient déjà un cadeau de l'amour, mais elle règle ses comptes avec une belle profondeur.
Un conte moral et divertissant fort justement interprété par Noëlle Dauguet et Karine Du Bourguet et efficacement mis en scène par Christine Bernard. Une bonne pièce, bien servie, que rêver de mieux pour un week-end d'hiver ?
(J.F.)
 

J'ai passé une très belle soirée avec mes amies du théâtre !
Une pièce très intéressante et très bien interprétée avec justesse par deux comédiennes talentueuses .
Une mise en scène sobre et efficace. Un décor astucieux.
La salle ne pouvait être qu'attentive, réactive et conquise devant ce spectacle qui nous a tenus jusqu'à la dernière seconde.
C'est du beau travail ! Bravo a toute l'équipe des Mots en Scène pour ces " Petits arrangements avec la mort"
(L.P.)

 

"J'ai beaucoup aimé les Petits Arrangements avec la Mort hier à Vence, et suis très contente d'avoir découvert le Théâtre de l'Avant-Scène. Les comédiennes ont été super... et je ne parle même pas de la metteuse en scène !"
(S.N.)